equipe-lph2209108

L’équipe

Une histoire de complicité

Geoffrey Goutorbe

Danseur-interprète
Further – l’Ailleurs

Geoffrey débute la danse à l’âge de 6 ans à Brest, sa ville natale. Il évolue en modern jazz et en Hip-Hop dans de petites infrastructures et intègre l’Académie Internationale de la Danse à Paris et le Jeune Ballet Européen. C’est au cours de sa première année de formation pluridisciplinaire en classique, jazz et contemporain, qu’il obtient son EAT jazz Pendant sa deuxième année il croise le chemin de C. Brumachon et de B. Lamarche. Il reprend notamment Les Indomptés et participe à la création de L’impact qu’il interprétera sur scène. Il développe un vif intérêt et une curiosité grandissante envers leur travail.  « Futher – L’Ailleurs » sera sa première création avec la compagnie Sous la peau.

Anne Minetti

danseuse-interprète
Folie, Les Papillons pourpres, Further-l’Ailleurs-
Après une formation en danse classique à l`école de la Royal Academy of Dancing (Londres), Anne Minetti rencontre en 1984 Eric Senen, François Laroche-Valière, Hanz Zullig et Lucas Hoving, et se consacre à la danse contemporaine. En 1989 elle rejoint Claude Brumachon et Benjamin Lamarche pour la création « Folie », . Suivent les reprises de « Texane » et « Le piédestal des vierges » puis au CCNN les créations « Eclats d’absinthe », « Fauves », « Nina » et « Emigrants ». En Allemagne, de 1994 à 2001, elle est engagée par Susanne Linke et Urs Dietrich au Bremer Tanztheater. Dès 1996, elle intègre en tant qu’interprète Steptext dance project dirigé par Helge Letonja, chorégraphie ses propres pièces « 4m3 » et « No contest » et collabore avec Augusto Jaramillo pour les Young Artists. De 2000 à 2005 elle joue dans trois pièces de Wilfried van Poppel au Moks theater.
De retour en France, depuis 2004, elle est interprète pour Jacques Fargearel, Cie du Sillage et Isabelle Magnin, Cie Grand Bal et depuis 2007 travaille pour les arts de la rue avec les compagnies KMK, Métalovoice sous la direction de Pascal Dores, Les anthropologues dirigée par Nicolas Soloy. En 2011 elle interprète Mme Mustafà dans l’opéra « L’Italienne à Alger » mis en scène par Sandrine Anglade et en 2012 elle est chorégraphe de l’opéra « Vanessa » mis en scène par Bérénice Collet.
Elle assure le suivi des projets pédagogiques de diverses compagnies en France et à l’étranger, auprès des professionnels et amateurs.

Arthur Orblin

Danseur-interprète
Folie, Mutant, d’Indicibles violences, Fragments d’Olympe, La Forêt Traversée
Arthur découvre la danse à l’âge de 6 ans au Conservatoire Départemental d’Orléans avant d’intégré en 2009 le Conservatoire Nationale Supérieur de Musique et de Danse de Paris où il a pu traversé les répertoires d’Angelin Preljocaj, Merce Cuningham, Martha Graham et Pina Bausch entre autres. C’est lors d’une audition pour «  D’indicibles Violences » qu’il rencontre Claude Brumachon et Benjamin Lamarche. Depuis 2013, Arthur participe au répertoire et aux créations de la compagnie. En 2016 il participe à une création de Régis Obadia.

Aurelien Bednarek

Interprète
La Forêt traversée
Aurélien découvre la danse à l’âge de 10 ans, il est formé au sein d’une formation pluridisciplinaire en danse jazz, classique et contemporain en Belgique. À l’issue de celle-ci, il obtient son EAT en danse jazz ainsi que les trois UV théoriques. En 2015, il s’installe à Paris et intègre l’académie internationale de danse ainsi que le jeune ballet européen où il prend goût à la danse contemporain.

Il sera amené à découvrir le travail de Claude Brumachon et Benjamin La marche en travaillant les pièces « Les Indomptés » et « L’impact » qu’il interprétera sur scène pendant plus d’un an. Son envie grandissante de travailler avec eux le pousse à accepter leur proposition pour interpréter « La Forêt Traversée » à partir de 2017.

Barbara Vasquez-Murillo

Danseuse-interprète
Los Ruegos, Folie, Fragments d’Olympe
Née à Santiago du Chili en 1972, Barbara Vasquez-Murillo a été formée au Conservatoire National de Danse au Chili. Elle participe au Ballet National chilien et travaille avec d’importants chorégraphes contemporains chiliens. En 1991, elle reçoit le Premier Prix pour l’interprétation au festival «Nouvelles Tendances Théâtrales» au Chili.

Avec la Compagnie chilienne «Movimiento», fondée par Claude Brumachon et Benjamin Lamarche, elle arrive en France en 1998 et rejoint le Centre Chorégraphique National de Nantes pour interpréter Folie.
Depuis 1999 elle participe aux créations de différents chorégraphes de danse contemporaine en France. Parallèlement, elle travaille diverses formes de danse, comme le flamenco, la danse baroque, le tango argentin et la danse aérienne sur tissu. Depuis 2008, elle dirige sa compagnie Danse&+.

Byron Wallis

musicien – interprète
La Forêt traversée
Né a Indianapolis, Byron Wallis s’est formé en tant que violoniste classique aux États Unis, au sein du Eastman School of Music et l’Université de Californie, où il obtient son Doctorat en violon en 2001, soutenant une thèse sur l’histoire du répertoire polyphonique pour violon seul. Après cinq ans dans le Montana comme Violon Solo du Great Falls Symphony, il vient poursuivre sa carrière en France. Avec les orchestres Français il se produit dans les plus grandes salles de Amsterdam a New York a Pyongyang. De 2013 a 2015 il travail pour l’Opéra de Paris en tant que professeur de violon pour Dix Mois d’École et d’Opéra. Byron s’applique parallèlement à l’apprentissage des arts du cirque, aux Noctambules de Nanterre et a l’École des Arts Chinois du Spectacle, dans le but d’incorporer sa musique avec un travail corporel acrobatique. En plus des orchestres tels que Insula, Les Siècles ou l’Orchestre National d’Ile de France, il joue pour des compagnies de théatre de rue et de cirque (Compagnie Isis, Nancompagnie, Les Chapacans). Son enthousiasme pour la création avec Claude Brumachon et Benjamin Lamarche de La Forêt Traversée en 2017 vient du désir de combiner les deux passions : musique et mouvement.

 

Cristian Hewitt

danseur – interprète
Le Témoin,  Folie, d’Indicibles violences, De la Tierra al viento, Los Ruegos,  Further-l’Ailleurs-
Danseur de l’université  Acadamia de Humanismo Cristiano, où il obtient une licence avec mention en interprétation et pédagogie, Cristian s’est formé à ESPIRAL, l’école fondée par Joan Turner-Jara et Patricio Bunster. Il enseigne aujourd’hui dans cette même université ainsi que dans diverses autres écoles et universités chiliennes. Il a été et est interprète dans différentes compagnies chiliennes de manière occasionnelle ou permanente :
Compañía Danza en Cruz, Compañía Danza Espiral, Compañía José Luis Vidal, Ballet Nacional Chileno, Compañía Movimiento. Sa rencontre avec Claude Brumachon et Benjamin Lamarche s’est faite au Chili au cours de la reprise des Indomptés en 2012. Depuis ce jour il n’a cessé de travaillé avec eux, tant au Chili qu’en France (CCNN, compagnie Sous la peau).
© photo : Antonio Aguirre

Elisabetta Gareri

Danseuse-interprète
Folie, Les Duos, d’Indicibles violences, Fragments d’Olympe
Élisabetta commence la danse à l’âge de 7 ans dans le cours privé de M. April puis à la MJC de Colmar avec Mme Brulebois. Elle intègre le Conservatoire National de Région de 1996 à 1999 tout en continuant ses études en fac de lettres modernes après un Bac L option langues étrangères. Elle rencontre Mark Tompkins et sa compagnie « IDA » dans le cadre de leur résidence à Strasbourg et participe alors aux JAM et au projet « Marathon de la danse » 1998-1999.
Elle auditionne ensuite à Paris dans la Compagnie de Raza Hammadi « Les Ballets Jazz Art » pour laquelle elle dansera de septembre 1999 à mars 2001. En juin 2001, elle découvre la danse de Claude Brumachon et Benjamin Lamarche lors d’une audition qui a lieu au CCNN, en vue de sa nouvelle création « Les coquelicots sauvages ». Depuis, elle a rejoint la compagnie. En 2002, elle participe au projet « Les Villes Blessées » de Katto Ribeiro « Compagnie Rhadiofolio » pour la création « Veronica sous X ». En septembre 2004, elle est danseuse permanente au CCN de Nantes-Claude Brumachon/Benjamin Lamarche jusqu’en juin 2016.

Erwann Guillemot

Régisseur son
J’accompagne Claude et Benjamin depuis 2001, dans les tournées et certaines créations où j’assiste Claude dans les montages audio de ses choix musicaux. Baigné dans le milieu du spectacle par mon père éclairagiste, j’ai rencontré en 1995 Jimmy James (Michael Jackson, Foreigner…) qui m’a appris les bases des techniques du son. Dans le cadre d’une formation « son » à Nantes (S.T.A.F.F.) en 2000, j’ai fait la rencontre d’Éric Le Brec’h, régisseur son pour Claude et Benjamin, à qui j’ai ensuite succédé.
En plus de travailler dans le milieu de la danse, je participe à des projets musicaux, que ça soit en tant que régisseur son ou musicien (batterie).

Fabienne Donnio

Danseuse-interprète
Folie – d’Indicibles violences
D’abord élève au CNR de Rennes, puis boursière pour une année d’études aux États-Unis à Saint Paul’s School dans le New Hampshire, Fabienne Donnio poursuit sa formation au CNDC d’Angers l’Esquisse de 1992 à 1994. Elle est ensuite interprète dans les compagnies Paul Les Oiseaux/Valérie Rivière, Anonyme/Sidonie Rochon, Pour un Soir/Marie Coquil, Studio Arcane 21/François Laroche Valière, PH7/Jacky Achar, DCA/Philippe Decouflé, Thomas Duchatelet, Linga/Katarzyna Gdaniec et Marco Cantalupo. Elle rencontre Claude et Benjamin en 2007 et rejoint le CCN de Nantes pour la création de Phobos. Suivent les reprises de Texane, Folie, Le Témoin, EllipseLe Festin, Les Chemins oubliés, Les Coquelicots Sauvages, D’Indicibles Violences et les créations d’Ashbury Street  et d’Un Bruissement de volupté.
En 2009, elle assiste Samuel Mathieu pour la création franco-japonaise Généric-X. Elle collabore depuis aux projets de la compagnie et est interprète dans Habitatio, Les Identités Remarquables, Performante # 2 ou Le Déclin, R, Assassins et C’est tout, duo danse et sangles pour lequel elle s’initie à la pratique de cet agrès de nouveau cirque.
Diplômée d’état, elle suit actuellement la formation diplômante au Certificat d’Aptitude au CNSMD de Lyon.

Justine Brumachon

Maquilleuse
Mutant
Avec mes yeux d’enfant, j’ai observé timidement les créations de Claude et Benjamin sur un siège des gradins. J’aimais regarder ma mère « peindre » sur les corps des danseurs. J’ai toujours été émerveillé par le monde de l’art sans pour autant oser m’y aventurer de suite.

Après avoir étudier dans une école de cinéma à Nantes, je décide de partir pour Paris afin d’étudier les techniques de maquillage à l’école L’Atelier du Maquillage pendant un an.

En janvier 2016, je fais ma première création maquillage sur Mutant.

Marjolaine Zurfluh

Chargée de production
Après des années de danse classique, Marjolaine Zurfluh entre à 16 ans à l’École nationale du Cirque d’Annie Fratellini où elle étudie la danse, le solfège et le fil de fer. Elle fait ses premiers pas en cabaret et en spectacle de rue, puis intègre la Cie Karine Saporta et la Cie Claude Brumachon simultanément. Elle danse ensuite dans de nombreuses compagnies, Philippe decoufflé, Sidonie Rochon, Marceline Lartigue, Nadine Hernu ou encore Gang Peng qu’elle assiste dans toutes ses créations en France et en Chine jusqu’en 2008.
Elle est également responsable de la rubrique Conseils dans le revue Danser de 2007 à 2012, écrit sur le nouveau cirque et entretient un lien privilégié avec la danse au Québec, notamment Paul-André Fortier pour qui elle écrit plusieurs textes à l’occasion des représentations du « Solo 30×30 » à Chaillot.
Rejoint la Compagnie Sous la peau en 2016 en tant que chargée de production.

Mathilde Rader

Danseuse-interprète
Soleil de rue – La Grande demeure
Mathilde débute la danse très jeune à Brive-la-Gaillarde. Après un baccalauréat littéraire, elle intègre le Conservatoire de La Rochelle en formation professionnelle durant deux ans où elle obtient son E.A.T. (Examen d’Aptitude Technique) en danse contemporaine en 2008. Elle entre ensuite au Centre de formation professionnel Mondap’art à Nîmes pendant un an. Ces trois années de formation lui ont permis de travailler avec des chorégraphes tels que Gianni Joseph, Thomas Lebrun et Alain Gruttadauria. Puis elle part à Paris dans La Compagnie Pelmelo, et travaille avec Patrice Barthès à Montpellier pour deux créations, « La veille » et « Un coin tranquille ».
Elle danse dans différents projets artistiques, notamment avec les associations Images Plurielles, Lost in traditions et Décale à Brive-la-Gaillarde. Elle a notamment travaillé avec les chorégraphes Hervé Koubi dans « Les heures florissantes », Gisèle Gréau dans « Une ombre qui glisse », La Compagnie de La Grande Ourse pour « Avant de toucher le ciel », « Le Mystère de Noël » au Puy du Fou et la Compagnie Dévira-Té.

Rocio Espejo

danseuse – interprète
Le Témoin, Los Ruegos, De la Tierra al viento,  Further-l’Ailleurs-
Licenciée en danse, mention interprétation de l’Universidad Academia de Humanismo Cristiano à Santiago du Chili, elle danse dans la compagnie Espiral dirigée par Patricio Bunster depuis 2003, participant à des projets tels que Calaucan, a pesar de todo, Tui sum entre autres. Elle danse les pièces des chorégraphes invités : Carolina Bravo, Luis Eduardo Araneda et Pablo Zamorano et c’est là  qu’elle rencontre Claude Brumachon et Benjamin Lamarche avec Murmullos Insurectos et le remontage de Folie et du Témoin. En 2016 elle danse la création chilienne de Claude de la Tierra al viento.

Parallèlement Rocío travaille avec les Collectifs Catedral dirigé par Italo Tai et  Materia Prima de Natalia Sabat. Elle a dansé avec Estaban Peña et Pablo Garrido. Elle dirige des ateliers de danse pour les enfants en rupture sociale de la comunidad de Chiñigue, dans le programme « Chile mas cultura » et elle enseigne au Centro de Artes Aéreas de la Aldea Del encuentro. Enfin elle est professeure de Acondicionamiento Físico dansle cursus théatre de La Universidad Academia de Humanismo Cristiano.
© photo Stéphanie Cabrera

Steven Chotard

Danseur-interprète
Folie, d’Indicibles violences, la Croisée des routes, Les Duos, Mutant, Fragments d’Olympe
Steven commence la danse par le rock acrobatique à l’âge de dix ans. Il multiplie les compétitions et devient en 2001 et 2002 champion de France de « rock sauté » catégorie junior. Il se perfectionne en participant à différents cours professionnels de danse hip hop et de break dance. Il rejoint les danseurs du CCN de Nantes à la suite des auditions pour la création Liberté.

Tarek Aïtmeddour

danseur-interprète
d’Indicibles violences, Fragments d’Olympe
Après huit ans de judo, Tarek découvre la danse à l’école nationale de musique et d’art dramaturge de Créteil. Il intègre alors l’académie internationale de la danse à Paris avec une formation jazz, classique et contemporain. Il suit les master class de Philippe Découflé, Thierry Malandin, Bruce Taylor, Rehda et rencontre le travail de Laurence Fanon.
Premiers opéras au palais garnier dans « la veuve joyeuse, la Traviata … », puis résidence a  l’opéra de Londres dans «  Danceline «
Il intègre le CCN de Nantes où il rejoint le travail de Claude Brumachon et Benjamin Lamarche (D’indicibles violences, Phobos). Actuellement sur la création de  l’opéra baroque « Alcione », il découvre le travail de Raphaëlle Boitel a travers le théâtre physique mêlé aux arts du cirque.